PPP

vladix
vladix
Ce format est vraiment sympa, et très intéractif.
Toutefois, je n'ai pas l'impression que l'aspect PPP ait été abordé, particulièrement pour la construction/rénovation des stades en France
Qu'en pensez-vous?

Commentaires

  • davduf
    davduf
    Vous avez raison, nous n'avons pas abordé ce point. Mais parlons en ici, avec plaisir, si vous le souhaitez...
  • vladix
    vladix
    Avec plaisir. Il me semble, si je ne m'abuse qu'il y a un certain nombre de problèmes liés à ces partenariats public / privé, qui remontent à la surface ces derniers temps.
    1 - (indirectement lié) Les demandes de l'UEFA (extrêmement coûteuses) en ce qui concerne les normes nécessaires à l'attribution des matchs de l'Euro
    2 - A nice, des perquisitions ont eu lieu pour des soupçon de favoritisme (corruption?) dans l'attribution du marché .
    3 - A Lille, il y a un différent entre Eiffage et Lille concernant les coûts d'optimisation du stade, ainsi que des soupçons concernant l'attribution. Le premier étant même sous le coup d'une instruction pénale.
    4 - A Bordeaux et à Lyon, des voix se lèvent pour dénoncer les coûts exorbitants que va devoir payer la collectivité entre frais direct (le stade pour Bordeaux) et les frais indirects (infrastructures menant au stade).
    5 - A Marseille, c'est encore un autre problème, d'ordre plus sociétal, où l'on reproche d'avoir favorisé la rénovation du stade (via Bouygues) alors que la ville est "à la ramasse" au niveau des infrastructures liées à l'éducation.
    6 - .... (à suivre)

    D'une façon plus générale, et même si cela ne concerne pas que la construction des stades de façon générale, il est reproché à ces PPP dans le cadre précis de l'euro, d'apporter encore plus d'opacité à nos dépenses publiques. Que ce soit dans l'attribution de ces PPP (jamais réellement transparente), dans la cohérence de ces chantiers (des centaines de millions dépensés pour quelques jours de compétition, sans avoir la certitude, loin de là, de retomber sur ses pieds dans le long terme), ou enfin dans la gestion municipale (les remboursements se font par traite, et ne rentrent donc pas dans les frais de fonctionnement de l'année N, mais coûtent très cher à compter de la date de remboursement), ces PPP n'apportent, dans le cadre de l'euro, que des questions.

    On peut également élargir la question sur les frais d'investissements matériels et humains que doivent consentir les pays qui accueillent ces manifestations ( Brésil et Qatar sont les exemples les plus proches).
    Mais vous me direz, c'est le lot de bien des compétitions internationales, les J.O. en tête. A la différence que les J.O. n'ont pas des instances corrompues et corruptives, n'est-ce-pas? A moins que...

    Si vous avez des informations complémentaires à me fournir, je suis preneur.
Veuillez vous connecter